Finitions

Entasser les bottes de paille dans l’ossature bois de la maison est une étape relativement simple même si elle demande beaucoup d’énergie et de sens pratique. La suite des opérations est beaucoup plus minutieuse et prend généralement beaucoup de temps.

Les finitions paille classiques

La paille est connue pour être un très bon isolant cependant, pour qu’elle soit efficace, elle doit être disposée de manière homogène. Une fois que le gros du travail est terminé, on peut plus facilement se rendre compte des éventuelles bottes de paille abîmées. Dans ce cas, pas de panique : il suffit de combler les trous que présente la botte pour obtenir un résultat bien dense et donc, bien isolant. Avant de commencer une maison en paille, on sait évidemment quelle sera la taille moyenne des bottes mais même les calculs les plus savants ne permettent pas toujours d’arriver à ses fins. Suite au remplissage, certains interstices resteront donc vides, des bottes entières ne pouvant y être insérées. Dans ce cas de figure, on peut faire le choix de redimensionner une botte de paille pour qu’elle puisse convenir à l’espace donné. À noter qu’il est évidemment beaucoup plus facile de couper une botte dans le sens de la longueur que dans le sens de la largeur.

Attention aux zones à risque

Une fois que toutes les petites ouvertures et les oublis évidents auront été comblés, il faudra accorder une attention particulière aux zones dites à risque, c’est-à-dire aux encadrements des fenêtres, aux angles mais également aux parties les plus hautes et donc, les moins facilement accessibles. En effet, toutes les bottes de paille devront être parfaitement alignées les unes avec les autres, sous peine d’être à l’origine de déperditions thermiques plutôt problématiques pour l’inertie de la maison.

Les enduits

Une fois que la paille a été répartie de manière homogène sur toute l’ossature en bois, les enduits peuvent commencer à être appliqués. Cette étape est très importante car elle permet d’éviter le pourrissement de la paille brute. L’idée est de poser un enduit à l’extérieur afin de bien protéger la paille et d’assurer que le tout soit bien imperméable et bien isolant. Dans les premiers temps de la construction en paille aux États-Unis, seul l’enduit en ciment était autorisé. En plus de devoir être renforcé à l’aide d’un grillage, l’enduit en ciment était sujet aux fissures et ne laissait pas la maison respirer. Aujourd’hui, on préfère poser un enduit de terre, un enduit de chaux, voire un mélange des deux. La pose se fait à la main, à la taloche mais l’enduit peut également être projeté sur les parois, ce qui est bien plus rapide. Quelle que soit la méthode employée, l’enduit doit être appliqué en trois couches, la première servant d’accroche, la seconde permettant d’obtenir une certaine épaisseur et la dernière étant considérée comme la couche de finition. Bien entendu, un temps de séchage est nécessaire entre chaque étape.

Comments are closed.